9 nov. 2006

Bodnath, un quartier précieux..

Bodnath est le quartier tibétain le plus important du Népal.. Ce lieu, hautement sacré, a toujours entretenu un lien privilégié avec Lhassa (capitale du Tibet) et le bouddhisme tibétain.. En effet, l'une des grandes routes commerciales depuis la capitale du Tibet passait par Sankhu et, pour les marchands tibétains, Bodnath se trouvait donc aux portes de Kathmandou, le stupa était alors le lieu où les marchands exprimaient leur gratitude d'avoir réussi à franchir l'Himalaya ou pour prier afin que leur retour se passe sans encombre.. Aujourd'hui encore, il est toujours de tradition de venir prier à Bodnath avant d'entreprendre un voyage en haute montagne..



Organisé autour du plus grand stupa de l'Himalaya, ce quartier a vu arriver les vagues successives de réfugiés tibétains fuyant l'oppression chinoise depuis 1959, la démographie a donc littéralement explosé durant ces 50 dernières années.. Bodnath est l'un des rares endroits au monde où la culture tibétaine peut s'exprimer librement.. A l'instard de Dharmasala (Inde), l'activité monastique y est importante et rythme la vie du quartier.. Plus de 20 gompa (monastères bouddhistes) sont répartis autour du stupa, les ruelles étroites regorgent d'échoppes en tout genre, de petites fabriques (encens, vêtements, meubles, etc..), de restaurants, de maisons et d'hotels.. Dans les monastères, la transmission des plus hauts enseignements bouddhiques a repris son cours avec ferveur, loin des interdictions et des atrocités perpétrées au Tibet.. L'art du tangka (peinture sacrée) est transmis de Maître à disciple, l'astrologie et la médecine tibétaine trouvent à nouveau écoute dans la sérénité..


Sans Dharamsala (Inde) et Bodnath (Népal), le vrai visage de la culture traditionnelle tibétaine n'existerait plus et ne serait aujourd'hui qu'un vague souvenir, une image fantasmée teintée de robes pourpres, de fumée d'encens et de chants rauques.. Il me semble donc important d'apporter tout mon soutien à ce quartier et de promouvoir la culture tibétaine à travers mon activité!



La circumambulation est un rituel de caractère à la fois religieux et social, les habitants de Bodnath circulent donc autour du stupa (toujours dans le sens des aiguilles d'une montre!) mais ce n'est que le soir venu que l'on y retrouve le plus de monde.. Ils actionnent alors les nombreux moulins à prières qui se trouvent dans 147 niches faites dans l'enceinte qui entoure le monument.. En faisant tourner ces moulins, les tibétains actionnent la "Roue de la Loi", qui représente le cycle de la vie et de la mort.. Le meilleur moment pour visiter Bodnath est la fin d'aprés-midi lorsque, une fois les groupes de touristes partis, le lieu retrouve son atmosphère de cité tibétaine..




PLUS D'INFO SUR NOTRE SITE,
VISITER NOTRE SITE INTERNET




2 commentaires:

prisdu63 a dit…

Je projète moi aussi de me rendre sur ces terres sacrées,de ressentir tout ce que je perçois dans mes livres. Aller à la rencontre de ces êtres qui même en vivant misérablement,dégagent une chaleur humaine qu'ici je n'ai jamais perçue.J'ai hâte d'accomplir ce voyage et surtout qu'il puisse répondre au futur à leurs besoins.Cet engouement ,je ne l'explique pas mais je sais ce qu'il positive.Peut-être, êtes-vous comme moi?

ludovic (vaucluse) a dit…

c'est vrai!!! depuis 1 ans je suis devenue bouddhiste et cette terre me passione enormement ces texte sacreé ainsi que leur savoir vivre et leur phisolophie. ils ont une telle chaleur humaine et un don de generosité qui me donne envie d'aidez ces personnes d'exception!!!

ludovic